Remise de prix de la 3e édition du Trophée des communes pour la rénovation énergétique

26e Salon de l’Association des Maires d’Ile-de-France (AMIF)
28 et 29 juin Porte de Versailles – hall 5.2 & 5.3
Remise de prix de la 3e édition du Trophée des communes pour la rénovation énergétique

Financé dans le cadre du programme Rénovons Collectif porté par Ile-de-France Énergies, l’AREC Ile-de-France (département énergie-climat de l’Institut Paris Region), l’Association des Maires d’Ile-de-France (AMIF) et les partenaires membres du jury ont remis ce mercredi 29 juin à 9h30 les prix de la 3e édition du Trophée des communes pour la rénovation énergétique. Lors de la cérémonie de remise des prix, quatre collectivités lauréates ont été récompensées pour leurs projets exemplaires en faveur de la rénovation énergétique sur le patrimoine bâti.

Le Trophée des communes pour la rénovation énergétique est organisé pour la 3e fois sur le Salon de l’Association des Maires d’Ile-de-France afin de promouvoir la rénovation énergétique. « Les collectivités et les élus ont un rôle majeur d’information, de facilitateur et de tiers de confiance sur la rénovation énergétique » indiquait Christelle Insergueix, directrice de l’AREC Ile-de-France, lors de la table-ronde précédant la cérémonie de remise des prix mercredi 29 juin. En récompensant les initiatives locales de rénovation énergétique, ce Trophée constitue un moyen d’encourager les villes pour accélérer la démarche de rénovation énergétique sur les bâtiments, publics et privés, et ce, quelle que soit la taille des communes.

En Ile-de-France, « la moitié des logements collectifs sont diagnostiqués E, F ou G » alertait Yann Wehrling, vice- président de la Région Ile-de-France en charge de la Transition écologique, du Climat et de la Biodiversité. C’est pourquoi « la Région est très présente dans le soutien de la rénovation énergétique ».

Rémi Boyer, président de la Communauté de de communes Le Dourdannais en Hurepoix (91) et adjoint au maire de Saint-Chéron (91), ajoutait que « le rôle de l’intercommunalité est d’être moteur pour investir massivement dans la rénovation énergétique ». Enfin, Axel Urgin, adjoint au maire de Créteil (94) délégué au Développement durable et à la transition écologique, précisait que « pour gérer la contrainte budgétaire, il faut s’inscrire dans la durée », ce qui se traduit dans un plan pluriannuel d’investissement.

Lors de la cérémonie de remise des prix, quatre lauréats ont été récompensés. « Avec la guerre en Ukraine et les enjeux énergétiques actuels, ce Trophée revêt une autre dimension cette année » introduisait Yann Wehrling. En effet, Alexis Martin, adjoint au maire de Nanterre (92) délégué à la Transition écologique et patrimoine communal, soulignait que « la guerre en Ukraine a montré l’importance de faire des économies d’énergie ».

Prix remis :

  • La commune de Fontenay-aux-Roses (92) s’est vue remettre le prix coup de cœur du Jury par Yann Wehrling ;
  • La commune de Puiseux-en-France (95) a été primée dans la catégorie de moins de 10 000 habitants par Benjamin Chkroun, conseiller régional Ile-de-France et président du Conseil de Surveillance d’Ile-de-France Energies : « par ce prix, nous valorisons l’ingénierie interne des communes sur le sujet de la rénovation énergétique » ;
  • La commune de Saint-Mandé (94) s’est distinguée dans la catégorie 10 000 à 30 000 habitants avec un prix remis par Grégoire Frèrejacques, directeur général adjoint de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) ;
  • Enfin, la commune de Rosny-sous-Bois (93) s’est vue décerner prix de la catégorie plus de 30 000 habitants par Rolin Cranoly, maire de Gagny (93) et vice-président de l’AMIF.

« Cette 3ème édition du trophée nous permet d’encourager toutes les collectivités à prendre en compte le changement climatique et à aider leurs populations. Il est de notre rôle à nous, collectivités, d’aider les habitants, notamment pour récolter les subventions pour effectuer des rénovations globales car c’est le plus efficace. Cet enjeu est particulièrement prégnant sur le logement collectif, où nous devons aller discuter avec les copropriétaires et les syndics pour qu’ils engagent des rénovations » concluait Rolin Cranoly.

COMPOSITION DU JURY

Ile-de-France Energies, AREC Ile-de-France, Association des Maires d’Ile-de-France, Région Ile-de-France, Banque des Territoires, FFB Grand Paris Ile-de-France, Ekopolis, Soliha Ile-de-France, Anah Ile-de-France, Cerema Ile-de- France, CAPEB Ile-de-France, Réseau ACTIFS, ADEME Ile-de-France.

Pour en savoir plus : télécharger le dossier presse

Contact presse :

Emilie Pouch – epouch@amif.asso.fr – 07 88 32 45 14

Télécharger le communiqué de presse