Élus solidaires d'Ile-de-France

L'Elu solidaire du mois : Bernard Sprotti, Maire de Breuillet

L'Elu solidaire du mois : Bernard Sprotti, Maire de BreuilletÉlu solidaire du mois de février, Bernard Sprotti est Maire de la ville de Breuillet (91) et 1er Vice-président de Cœur d’Essonne Agglomération. C’est en 2008 que cet officier de l’Ordre du Mérite est devenu Maire de la commune. Breuilletois depuis près de 40 ans, il a été témoin des multiples élans de solidarité engagés au sein de sa commune au cours de ces années. Il nous livre les initiatives exemplaires de Breuillet, qui participent à renforcer l’attachement des habitants à cette commune.

Pour vous, quelle est l’action prioritaire d’un Maire pour favoriser le vivre ensemble ?

Face à une actualité marquée par les drames et un contexte de crise économique, les élus locaux ont pour mission de faciliter la construction d’un lien de confiance entre les collectivités et les citoyens, mais aussi entre les habitants eux-mêmes. Lutter contre l’apparition d’une société de défiance, notamment intergénérationnelle, et rompre l’isolement des personnes nécessitent de consolider la solidarité entre administrés. La commune de Breuillet a fait de cette mobilisation des habitants un véritable enjeu. Pour ce faire, elle a su développer un réseau de Breuilletois porteurs de valeurs positives et désireux de participer à une ville plus humaine.

Dans votre commune, la solidarité s’exprime le mieux à travers quels projets ?

La ville s’est employée à rendre possible la rencontre entre citoyens et à intensifier l’entraide entre voisinage, afin que les petits gestes quotidiens de solidarité deviennent spontanés. Depuis son lancement en 2005, le succès croissant de la Fête des voisins stimule la ville pour aller encore plus loin. En effet, les actes de générosité entre Breuilletois, dans lesquels le soutien aux seniors tient une place importante, n’ont cessé de se multiplier. L’initiative des « Voisins solidaires » enclenche le pas à un réseau de « Voisins vigilants », au Noël des voisins et à un service d’aide aux petits bricolages pour les personnes isolées, en partenariat avec le magasin Weldom. C’est face aux imprévus, que cette solidarité prend tout son sens. Ainsi, en juin 2016, la commune est classée en catastrophe naturelle suite à d’importantes inondations. Durant ces temps difficiles, une chaîne de solidarité incroyable est apparue entre les habitants, qui se sont organisés pour créer une réserve communale de sécurité civile venant en aide aux populations inondées.

Entre ressources et contraintes, comment mener à bien ce type de projet ? Quels sont les principaux obstacles rencontrés et les leviers identifiés pour les surmonter ?

Ces actions reposent sur la générosité et le savoir-faire des habitants en quête de moments de partage mais qui, le plus souvent, ne savent pas comment concrétiser leur désir d’engagement. Pour trouver de nouveaux voisins solidaires, la municipalité a dû encourager les habitants à dépasser leurs a priori sur l’engagement, le temps à y consacrer pouvant être vu comme une contrainte potentielle. Tout l’enjeu est donc de développer un réseau solide de voisins solidaires, mais également de pérenniser les actions engagées sur le long terme. Cela ne peut se faire sans la mise en place d’outils d’échanges et de structures d’accueil pour sensibiliser les administrés.

Pour partager cet article sur les réseaux sociaux :

Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn