Élus solidaires d'Ile-de-France

L'Elu solidaire du mois : Jean-Pierre Enjalbert, Maire de Saint-Prix

L'Elu solidaire du mois : Jean-Pierre Enjalbert, Maire de Saint-Prix

Maire de la commune de Saint-Prix (95) depuis 1995, Jean-Pierre Enjalbert est également médecin angiologue depuis près de 30 ans en Seine-Saint-Denis. C’est donc, tout naturellement, que l’élu s’est investi en matière de santé publique, de travail ainsi que d’environnement. Il est d’ailleurs l’auteur d’ouvrages sur ces questions. Attaché à la qualité de vie des Saint-Prissiens, il a impulsé une multitude d’actions d’entraide.

Pour vous, quelle est l’action prioritaire d’un Maire pour favoriser le vivre ensemble ?

À une époque où il est régulièrement mis en cause le nombre de nos communes, il est bon de rappeler que l'échelon communal est un des plus pertinents pour développer des initiatives de solidarité : la richesse de notre réseau communal est un atout indéniable pour favoriser le vivre ensemble. De nombreux projets peuvent être entrepris, mais j'insisterai particulièrement sur la nécessité des rencontres directes qui concilient le plaisir, la convivialité et un objectif de solidarité. C'est au cours de ces rencontres que naissent souvent les idées et que les énergies se mobilisent.

Dans votre commune, la solidarité s’exprime le mieux à travers quel projet ?

Notre commune est riche d'un patrimoine naturel remarquable. Souhaitant renouer avec notre passé vinicole, nous produisons un vin de qualité qui mobilise toute la ville et particulièrement l'association du Clos Saint Fiacre. Chaque année, à l'occasion d'une journée festive : les « Instants nature », le produit de ce travail est mis aux enchères au bénéfice d’une action de solidarité.
Cette année, nous avons souhaité nous associer au projet de La Croix rouge, gestionnaire de l’hôpital pour enfants de Margency (95), pour créer la maison des parents. Pour les enfants malades longuement hospitalisés, la possibilité de voir leurs parents hébergés à proximité est un atout essentiel pour leur santé. A Moyen-Age, le vin de Saint Prix avait permis de payer la rançon pour la libération de Jean II Le Bon... il sera aujourd'hui au service des enfants malades ! Il est important que les actions de solidarité aient un sens très concret et visible de tous : c’est plus facile de s'engager lorsqu’on peut matérialiser l'objectif.

Entre ressources et contraintes, comment mener à bien ce type de projet ? Quels sont les principaux obstacles rencontrés et les leviers identifiés pour les surmonter ?

Pour ce projet, nous avons la chance de bénéficier de l'implication de Lorie Pester, marraine de l'hôpital et formidable ambassadrice de cette initiative. Au fond, l'enthousiasme, l'audace et le plaisir d'agir ensemble sont sans aucun doute les meilleurs leviers pour conduire toute action solidaire.

Pour partager cet article sur les réseaux sociaux :

Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn