Élus solidaires d'Ile-de-France

L'élu solidaire du mois : Sylvie Caroen, Adjointe au Maire d'Ollainville

L'élu solidaire du mois : Sylvie Caroen, Adjointe au Maire d'OllainvilleElu solidaire du mois de juillet, Sylvie Caroen est Adjointe au Maire d’Ollainville (91), en charge des affaires sociales, du logement et de la démocratie participative. Actuellement responsable du département "Travail" d’une Caisse d’Allocation Familiale d’Ile-de-France, cette assistante sociale de formation est également Vice-Présidente d’un club de plongé, sa passion. Sylvie Caroen est persuadée qu’il faut impliquer les populations dans la vie locale pour favoriser le vivre ensemble. Elle nous livre ici quelques exemples de bonnes pratiques en matière de solidarité.

Pour vous, quelle est l’action prioritaire d’un Maire pour favoriser le vivre ensemble ?

Un Maire a différents leviers pour favoriser le vivre ensemble. L'organisation de fêtes et manifestations en direction de tous, jeunes et moins jeunes, est un excellent vecteur de convivialité. Il y a aussi le soutien aux associations locales. Mais au regard du contexte actuel, l'action prioritaire est, de mon point de vue, le développement de la démocratie locale à travers la mise en place de comités consultatifs au sein desquels les administrés peuvent prendre part à la vie publique et dialoguer avec les élus.

Dans votre commune, la solidarité s’exprime le mieux à travers quel projet ?

Récemment, la mise en place par la municipalité d’Ollainville de comités de quartier est un excellent levier de solidarité. Les populations impliquées ont à cœur d’organiser des actions initiées au niveau national, comme la fête des voisins, ou au niveau départemental avec la journée de l'environnement. Pour cette manifestation, les habitants se sont retrouvés pour nettoyer et mettre en valeur leur quartier, c’était ludique. Une exposition photo est d’ailleurs prévue pour valoriser ce projet. Les comités de quartier sont également à l’origine de projets bien plus locaux, comme la création d’un réseau de voisins mettant à disposition du matériel peu ou pas utilisé.

Entre ressources et contraintes, comment mener à bien ce type de projet? Quels sont les principaux obstacles rencontrés et les leviers identifiés pour les surmonter ?

Les comités de quartier, et les projets qu’ils portent, nécessitent des moyens humains considérables. Le risque évident est de ne pas parvenir à mobiliser suffisamment de personnes. Il est donc indispensable de donner du sens à ce dispositif, de fédérer autour de sujets porteurs de solidarité dans lesquels chacun peut trouver une plus-value. Notre adhésion au réseau d'élus solidaires nous a permis d'échanger sur les bonnes pratiques, notamment en matière de participation citoyenne.

Pour partager cet article sur les réseaux sociaux :

Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn