On parle de nous

Les élus de l'Association des Maires d'Ile-de-Fance au travail

 

Les élus de l'AMIF au travail

La semaine dernière, les Maires de l'AMIF se sont retourvés autour du Président, Stéphane Beaudet, pour débattre sur les travaux en cours. La mission de l'AMIF étant de produire des études et des analyses afin d'apporter des éclairages aux Maires d'Ile-de-France et ainsi faciliter leurs missions.

Sylvine Thomassin, référente de la Commission Habitat, Logement, Aménagement, a présenté les grandes lignes du premier Livre Blanc Logement que l'AMIF remettra au Ministre du Logement, Julien Denormandie début juillet. La question du logement est cruciale pour les Maires dans la mesure où elle est intimement liée à a vie quotidiennne des habitants. D'où l'initiative de l'MAIF de rédiger ce premier livre blanc qui aura pour fonction de mettre en lumière le rôle des Maires dans un contexte de diminution de leurs compétences, de leur fournir les outils indispensables à la conduite d'une politique logement adaptée et aussi d'alerter les pouvoirs publics sur les difficultés des élus (attributions, peuplement, contingentement...). Une présentation qui a permis d'enrichir le contenu du futur livre blanc.

Les travaux se sont poursuivis avec l'examen du projet du tome 2 du Livre Blanc Sécurité dont la première édition avait été publiée en février 2017 et remise au Préfet de Police de l'époque. Dominique BAilly, référent de la Commission Prévention, Sécurité, a présenté le document en précisant qu'il s'agissait d'une réactualisation du tome 1. Trois dans plus tard, conscient de l'évolution du contexte sécuritaire et des mesures adoptées par les communes franciliennes pour assurer au mieux leur mission de protection des populations, l'AMIF procède à une actualisation de l'état de la sécurité publique en Ile-de-France.

Ce deuxième tome répond à plusieurs objectifs. Tout d'abord, il réalise un état des lieux des leviers de sécurité et des pratiques actuelles. Il recense les nouveaux enjeux et les outils qui vone de pair avec l'évolution des menaces. Puis, il interroge le positionnement et le rôle croissant des polices municipales dans la coproduction locale de sécurité. In fine, il s'agit de proposer un outil opérationnel capable de guider les choix des décideurs publics en la matière.

Également au menu de cette réunion de travail très copieuse, la présentation du projet de sommaire et de couverture du futur vade-mecum sur les institutions localeset leur mode d’emploi dont la publication avait été annoncée lors du dernier salon de l’AMIF. Le président Stéphane Beaudet a précisé qu’il s’agissait d’un document destiné aux maires afin de leur donner un outil de communication et d’information clair qui leur permettent d’expliquer la place et le rôle des institutions locales dans la vie politique française. Un outil également destiné à faire de la pédagogie sur ce que coûtent réellement les services publics à la collectivité. « Il ne s’agit pas d’un outil de campagne municipal », a insisté le président de l’AMIF mais d’un outil pédagogique, simple et ludique destiné à accompagner les maires dans leurs missions quotidiennes et dans leurs relations avec leurs administrés. Le document devrait être adressé à l’ensemble des maires d’Ile-de-France au tout début de l’été.

Les élus ont ensuite évoqué le positionnement de l’AMIF sur la nécessité d’engager un nouvel acte de la décentralisation afin de renforcer le bloc communal. Une nouvelle étape qui conduirait à des ajustements de la loi NOTRe,notamment sur la question des relations entre communes et intercommunalités. Afin de retisser la confiance entre l’Etat et les collectivités, les élus de l’AMIF demandent davantage de souplesse et d’autonomie pour le bloc communal et pour cela, l’Etat doit prendre acte que les élus locaux connaissent les réalités locales et sont en mesure de prendre des décisions adaptées aux besoins de leurs habitants et de leur territoire, notamment dans l’organisation de leur gestion et dans les regroupements intercommunaux. Pour ce faire les élus ont réitèré leur souhait être associés à l’ensemble des réflexions qui conduiront à faire évoluer le schéma institutionnel de l’Ile-de-France. Ils ont également confirmé la création d’un groupe de travail commun avec l’Association Des Communautés de France (AdCF) sur la question du « bloc communal » en Ile-de-France.

Une première réunion de ce groupe de travail avec l'AdCF est d'ores et déjà programmée pour le 3 juillet.
 

fullsizeoutput 234e

Pour partager cet article sur les réseaux sociaux :

Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn