On parle de nous

La Plateforme Partenariale en faveur du commerce en Ile-de-France signée par l'AMIF et 19 partenaires

 

La Plateforme Partenariale en faveur du commerce en Ile-de-France signée par l'AMIF et 19 partenaires

Ce vendredi 22 juin, l'AMIF avec 19 autres partenaires étaient présents pour la signature de la convention de la Plateforme partenariale en faveur du commerce en Ile-de-France, à l'initiative de la CCI Paris Ile-de-France.

L'objectif de cette plateforme a été donné lors du mot d'introduction du Président de la CCI Paris Ile-de-France Didier Kling : " Il y a une mutation importante pour les acteurs du commerce et nous voulons les aider et les accompagner ".

La feuille de route collective s'articule autour de 4 défis (l'amélioration de la relation commerçant-client, l'optimisation des mobilités, l'efficacité d'outils juridiques, et une meilleure sécurité) et 12 axes opérationnels pour faire face aux enjeux du numérique, des consommacteurs et de la redynamisation des coeurs de ville.

Le 1er Vice-Président de l'AMIF et Maire de Nogent-sur-Marne, Jacques JP Martin était intervenant de la seconde table ronde. Il a exprimé son enthousiasme pour la signature de cette convention qui " traite d'un sujet particulièrement structurant ". Il a rappelé l'importance de l'aménagement urbain et de l'élaboration de documents tels que le Plan Locale d'Urbanisme dans la réussite des commerces de centre-ville. " Il ne faut pas confondre la fonction de promoteur et le fonction d'aménageur. Plus que construire du logement, il faut construire les quartiers des villes ".

Frédéric Valletoux, Maire de Fontainebleau a rappelé que la Région est également composée de vastes territoires ruraux pour lesquels il existe depuis deux ans un dispositif d'aide à l'installation de commerces.

En conclusion, Olivia Polski, élue adjointe à la Mairie de Paris, chargée du commerce, de l'artisanat, des professions libérales et indépendantes a expliqué que les questions des commerce ont été sous-estimées pendant longtemps : " Malgré l'existence d'un commerce très dynamique, nous sommes dans une période complexe de mutations profondes, d'où la nécessité de se mettre autour de la table et de se projeter ".

DgSdkuTX0AEFkxV.jpg large

Pour partager cet article sur les réseaux sociaux :

Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn