Référents de la Commission Finances, fiscalité

Emmanuel LAMY, Maire de Saint-Germain-en-Laye (78) - @emmanuellamy

Diplômé de l’IEP de Paris et de l’ENA, Emmanuel Lamy a débuté sa carrière en tant qu’administrateur civil à la direction du budget du Ministère des Finances, puis en tant que responsable du secteur d’activité tertiaire à la DATAR. En 1981, il a été nommé chef de bureau à la direction de la comptabilité publique au Ministère des Finances, puis chef de bureau des affaires internationales à la direction du budget du Ministère des Finances, avant de devenir conseiller technique du cabinet de Didier Bariani, alors Secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères. De 1985 à 1990, Emmanuel Lamy est nommé Sous-Directeur au Ministère des Finances, chargé du services des affaires économiques de l’Outre-mer. A partir de 1990, il occupe le poste de Directeur délégué à FR3, puis chargé de mission à l’administration centrale du Ministère des Finances, de Directeur de cabinet d’Alain Carignon, Ministre de la Communication, puis de contrôleur d’Etat, chef de mission de contrôle économique et financier. En 1995, chargé de mission auprès d’Yves Galland, Ministre délégué aux Finances et au Commerce, Emmanuel Lamy poursuit sa carrière en tant que chef de la mission des « audits généraux et des entreprises privées » aidées du Contrôle général économique et financier et en tant que représentant du Ministre aux Conseils d’administration de fondations reconnues d’utilité publique au Contrôle général économique et financier.
Sa carrière dans l’administration l’a encouragée à se plonger dans la gestion des affaires publiques. Ainsi, depuis février 1999, il est Maire de Saint-Germain-en-Laye et il est également Vice-Président de la Communauté d’agglomération Saint-Germain Boucles de Seine.

Sébastien MEURANT, Maire de Saint-Leu-la-Forêt (95) - @SmeurantL

Né en 1971 à Enghien-les-Bains, Sébastien Meurant fut conseiller municipal durant 7 années à Saint-Leu-la-Forêt avant d’être élu Maire de la ville en 2008. Il devient alors le plus jeune Maire du Val-d’Oise. Dès lors, Sébastien Meurant se consacre à sa ville et prend les décisions qui la feront sortir de la zone rouge pour retrouver le chemin des investissements profitables aux Saint-Loupiens. Il a mis en place un Partenariat Public Privé, contrat original, pour opérer des travaux d’envergure et d’urgence concernant la voirie et l’assainissement. En matière d’éclairage public, il a été le premier Maire d’Ile-de-France à choisir une ampoule révolutionnaire issue d’une technologie intelligente et durable qui permet de réaliser 60 % d’économies d’énergie. Soucieux de l’environnement, il a initié la ré-exploitation de l’eau sur la ville avec des opérations de captage des sources. Sébastien Meurant s’est également engagé à redéfinir le centre-ville et à désenclaver le quartier des Diablots pour mettre en place un éco-quartier exemplaire. En termes de gestion, alors que la baisse drastique des dotations de l’Etat l’a privé de plus de la moitié de ses ressources, il a réussi grâce aux économies d’échelle et à la réorganisation des services publics à disposer d’un autofinancement suffisant qui permet aujourd’hui à Saint-Leu-la-Forêt d’envisager des investissements déterminants.
En mars 2014, il est réélu Maire de Saint-Leu-la-Forêt au 1er tour. En mars 2015, avec Émilie Ivandekics, Adjointe au Maire de Domont, avec laquelle il forme le binôme paritaire lors des élections départementales, il est le conseiller départemental le mieux élu du Val-d’Oise. Pour ses capacités à instruire les dossiers d’avenir, le président du Conseil départemental lui confie la délégation au Grand Paris, sujet crucial pour le Val-d’Oise particulièrement oublié dans le grand projet. Dossier que l’édile de Saint-Leu-la-Forêt aura également en charge au sein de la communauté d’agglomération Val Parisis où il siège comme vice-président.
Vice-président au sein de l’AMIF, Président de l’Association de communes d’Île-de-France contre les Nuisances Aériennes (Apelna), il est aussi conseiller national Les Républicains et membre de droit du Comité départemental Les Républicains du Val-d’Oise.
Sa vie politique ne l’a pas éloigné de la vie professionnelle puisque depuis 2008, il a conservé son activité professionnelle : il dirige un cabinet de conseils en ressources humaines.

Finances, fiscalité

Commission Finances - Séance 5 - Mercredi 22 février 9h30

 

La cinquième séance de la Commission Finances de l'AMIF a eu lieu mercredi 22 février à 9h30 dans les locaux de l'Association. Cette séance a porté sur le thème "Le financement participatif, un outil miracle pour les collectivités locales ?" autour de Olivier Sanch, chargé de mission collectivités et acteurs publics chez hellomerci et KissKissBankBank et de Marième TAMATA-VARIN, Maire de Yèbles.

Commission Finances - Séance 5 - Mercredi 22 février 9h30

Retrouvez ci-dessous la note préparatoire à cette séance :

 
Le financement participatif était au coeur du débat de la Commission Finances, Fiscalité. 
 
Commission Finances - Séance 5 - Mercredi 22 février 9h30

Pour partager cet article sur les réseaux sociaux :

Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn