Référents de la Commission Finances, fiscalité

Romain COLAS, Maire de Boussy-Saint-Antoine (91) - @romaincolas ‏

Cadre territorial Romain Colas, décide de s’orienter vers l’action publique, puis en 2003 il exercera les fonctions de chef de cabinet auprès de François Lamy, Député-Maire de Palaiseau. Parallèlement il s’engage dans le militantisme associatif et politique et adhère au Parti Socialiste. En 2008, il est élu Maire de Boussy-Saint-Antoine et devient à 28 ans le plus jeune Maire de l’Essonne. En Juillet 2014, Thierry Mandon entre au gouvernement, Romain Colas devient Député de la 9ème circonscription de l’Essonne jusqu’en juin 2017. En 2016, il est rapporteur du Projet de loi relatif à la transparence, à la lutte contre la corruption et à la modernisation de la vie économique dite « Loi Sapin 2 ». Il est notamment reconnu pour son action en matière de moralisation de la vie publique et économique et son engagement pour les moyens dévolus aux armées.

SophieMerchatreferentecommissionfinancesSophie MERCHAT, Première Adjointe au Maire d'Enghien-les-Bains déléguée aux Finances, Commerces et à l'Économie Locale (95)

Titulaire d'une Maîtrise de Droit et après 13 ans comme Inspecteur des Impôts à la Direction Générale des Finances Publiques, elle est journaliste spécialisée dans la rédaction fiscale de la Revue Fiduciaire depuis le 1er juin 1995 et rédacteur en chef du Feuillet hebdomadaire.
Dans le cadre de son activité rédactionnelle, elle est notamment chargée des impôts locaux, ce qui l'a conduit à suivre tout particulièrement la réforme de la taxe professionnelle et la révision des valeurs locatives des locaux commerciaux.
Engagée au niveau local depuis 1990 d'abord en tant que Présidente de la Symphonie municipale d'Enghien-les-Bains puis en mars 2001 en tant que Conseiller municipal à la commissions Finances et Culture et depuis 2014 en tant que 1ère adjointe au Maire chargée des Finances, du commerce et de l'économie locale et conseiller communautaire CAVAM jusqu'en 2016.

 

 

Finances, fiscalité

L’AMIF réagit au rapport de la CDC : non les Maires ne dépensent pas trop !

routePar la voix de son nouveau Président, Stéphane Beaudet, l'Association des Maires de l'Ile-de-France s'inquiète de voir une nouvelle fois les collectivités locales pointées du doigt dans un rapport de la Cour des Comptes.

Comment peut-on accuser les communes de mauvaise gestion financière alors qu'elles subissent un contexte doublement défavorable : réduction brutale et immédiate des dotations de l'Etat d'un côté et accroissement des efforts demandés de l'autre ? La question du maintien de certains services publics locaux risque même d'être envisagée sur certains territoires.

Si les communes sont tout à fait favorables à l'effort national, elles demeurent surtout des vecteurs indispensables de l'action publique territoriale, au plus proche des administrés. Une fois de plus, les communes semblent être une cible bien commode, alors même que l'Etat révise chaque semestre devant les institutions européennes ses objectifs en matière de réduction des déficits. Les Maires de l'AMIF rappellent également la nécessité d'un maintien des politiques d'investissement, les collectivités étant pour près de 75% de l'investissement public : un effort rendu de plus en plus difficile face à la contrainte financière qu'il s'agisse d'entretien de patrimoine, de rénovation urbaine ou encore de créations d'équipements publics pour répondre à la demande de croissance de construction de logements. Il s'agit enfin et surtout de milliers d'emplois touchant directement à l'économie locale.

L'AMIF sera donc vigilante aux suites éventuelles qui seront données à ce rapport afin que la gestion financière des communes soit jugée à sa juste valeur.

Contact :
Xavier Schmitt
Chargé de Mission
01 44 59 50 00
Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pour partager cet article sur les réseaux sociaux :

Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn