Référents de la Commission Environnement

Catherine CASEL, Adjointe au Maire déléguée aux Espaces verts, au Développement durable, à la Vie associative, Villejuif (94) 

Catherine Casel est une militante passionnée par l’écologie depuis plus de 20 ans.
Après plusieurs mandats dans l’opposition, elle est élue Adjointe au Maire pour l’Environnement, les déchets, le développement durable et, récemment, les espaces verts. 
Habitant Villejuif depuis 25 ans, elle fait partie de nombreuses associations et en a crée 5 dont une aMaP (association pour le Maintien d'une agriculture Paysanne), Quatraire (recyclage) et Herbes folles (végétaliser). 
Malgré le manque de moyens, elle essaye de faire de sa ville une ville plus verte, plus agréable à vivre et moins polluée en lançant un nouveau projet « Villejuif se met au vert avec vous » qui fait participer les habitants à l’amélioration de leur ville.

 

Christian LECLERC, Maire de Champlan (91)

Dès 1992, au sein de l’association de Protection de l’environnement de Champlan dont il deviendra le Président, Christian Leclerc s’est engagé en faveur du développement durable et de l’environnement. En 2001, il devient conseiller municipal à Champlan, puis Adjoint au Maire en charge de l’Environnement. En 2008, il est élu Maire et, parallèlement, Vice-Président en charge de l’Environnement de la communauté d’agglomération Europ’Essonne (14 communes, 150 000 habitants). En janvier 2016, suite à la création de la communauté Paris-Saclay (27 communes, 302 000 habitants), il est nommé conseiller délégué en charge de la Protection de l’environnement (air, bruit, ondes électromagnétiques), de la Prévention des risques et des liaisons douces.
Avec son équipe, Christian Leclerc a eu pour objectif de garantir un environnement préservé à Champlan, ville engagée dans le développement durable, la qualité de l’air et la diminution des gaz à effets de serre. Attaché à promouvoir les transports publics, il obtient la création d’une gare dans le projet de tram-train Massy-Evry prévue en 2019. Attaché à la défense des petites communes, notamment depuis la mise en place des intercommunalités, le Maire a initié de nombreux travaux sur l’environnement.

Environnement

"Région Ile-de-France propre" : lancement du fonds de propreté

En France, les dépôts sauvages augmentent, en moyenne, de 20% par an. En 2014, un Francilien produisait près de 462 kg de Déchets Ménagers et Assimilés. Face à cette problématique, le 7 juillet dernier, le Conseil Régional d’Ile-de-France a adopté un dispositif visant à lutter contre les dépôts sauvages de déchets en Ile-de-France : « Région Ile-de-France propre », qui se compose de 12 actions réparties en 4 grands axes, décrits ci-dessous.

Parmi les mesures prises par la Région figure le lancement d’un fonds propreté destiné à soutenir les acteurs territoriaux dans leurs actions de prévention et de lutte contre les dépôts sauvages. Ce fonds est doté d’un budget de près d’un million d’euros pour l’année 2016. Une autre mesure concerne le renforcement des soutiens financiers aux équipements de collecte des déchets des artisans. Les projets éligibles se verront ainsi dotés d’une aide régionale pouvant aller jusqu’à 30% des dépenses éligibles HT, pour une aide plafonnée à 300 000 euros.

L’AMIF vous propose de découvrir en détails les grands axes de la politique de lutte contre les dépôts sauvages définis par le Conseil Régional d’Ile-de-France :

AXE 1 – METTRE EN PLACE UN FONDS PROPRETE ET UNE DYNAMIQUE REGIONALE

Action 1.1 – Mettre en œuvre un fonds propreté pour soutenir les démarches territoriales globales de prévention et de réparation.
Action 1.2 – Communiquer / Informer en partenariat avec les collectivités territoriales et acteurs territoriaux concernés.
Action 1.3 – Mutualiser les outils et les bonnes pratiques (animation d’un réseau d’acteurs et d’élus, renforcement et diffusion d’outils, ...). et mettre en place d’un site dédié aux signalements des dépôts sauvages.

AXE 2 – DISPOSER D’UN MAILLAGE DE POINTS DE COLLECTE DES DECHETS RENFORCE POUR LES ARTISANS

Dans le cadre de la planification régionale :
Action 2.1 – Mettre à jour l’état des lieux des équipements de collecte existant.
Action 2.2 – Identifier les besoins et les modalités de déploiement de nouveaux points de collecte en lien avec les acteurs concernés.
Action 2.3 – Favoriser le développement de nouveaux équipements de collecte via un soutien régional financier renforcé.

AXE 3 – MOBILISER ET RESPONSABILISER LES PROFESSIONNELS ET LA MAITRISE D’OUVRAGE

Action 3.1 – Développer la sensibilisation aux bonnes pratiques dans le cadre de la formation initiale (lycées et CFA).
Action 3.2 – Sensibiliser et valoriser les bonnes pratiques des professionnels.
Action 3.3 – Responsabiliser la maîtrise d’ouvrage (y compris les particuliers).

AXE 4 – RENFORCER LES SANCTIONS ENVERS LES MAUVAISES PRATIQUES

Action 4.1 – Remonter au niveau national les besoins d’évolutions réglementaires, de procédures et de financement.
Action 4.2 – Réaliser un état des lieux des dispositifs incitatifs existant dans d’autres pays ou sur d’autres sujets.
Action 4.3 – Suivre les actions de contrôle et les sanctions mises en œuvre par les services de l’Etat sur le travail illégal et les sites illicites de traitement de déchets, et communiquer sur ces actions.

Le Conseil Régional d'Ile-de-France viendra présenter ce plan de lutte contre les dépôts sauvages à la prochaine séance de la Commission Environnement le 13 octobre de 10h à 12h. Pour vous inscrire, nous vous invitons à envoyer un mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Pour partager cet article sur les réseaux sociaux :

Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn