Référents de la Commission Education

Chantal BRAULT, Premier Maire Adjoint déléguée à la Politique familiale, la Petite enfance, la Vie scolaire et périscolaire, la Jeunesse et la Prévention, l'Engagement citoyen et aux Relations internationales, Sceaux (92)

 Depuis 2001, Chantal Brault est Premier Maire adjoint de Sceaux déléguée à la politique familiale, à la petite enfance, la vie scolaire et périscolaire, à la jeunesse et à la prévention, à l’engagement citoyen et aux relations internationales. Successivement, auditeur de l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale (IHEDN), correspondant Défense, puis remplaçante au Conseil départemental des Hauts-de-Seine, elle fut également Conseillère régionale d’Ile-de-France de 2004 à 2010. Enfin, Chevalier de la légion d’honneur, Chantal Brault a occupé le poste de Présidente du réseau Petite enfance des Hauts-de-Seine et est actuellement conseillère territoriale Vallée Sud - Grand Paris. 

Inès de MARCILLAC, Adjointe au Maire en charge de l'Education et de la Restauration Municipale, Chatou (78) - @IMarcillac

Originaire de la région Toulousaine, Inès de Marcillac débute sa carrière dans les secteurs du commerce et de l’évènementiel. Choisissant de privilégier sa vie de famille, elle s’investit dans une association de parents d’élèves, la PEEP. En 2014, forte de son expérience à la présidence de la PEEP de la ville de Chatou, elle rejoint l’équipe municipale en place. Suite à la réélection du Maire, Inès de Marcillac devient Adjointe au Maire déléguée à la vie scolaire et des activités péri et extrascolaires. Convaincue de l’importance de l’Education dans notre société, elle explique que « J’ai aujourd’hui la chance d’être au cœur de la mise en œuvre d’une politique éducative dont les axes essentiels sont d’une part, le respect du principe de coéducation au travers duquel chacun a une place reconnue et légitime et d’autre part, de veiller à la cohérence des différents temps de l‘enfant (scolaire, périscolaire et extrascolaire). Il y a aussi un enjeu transversal essentiel lié à la cohésion sociale et à l’autonomie de nos futurs citoyens, autant d’objectifs que nos débats en commission au sein de l’AMIF nous permettent d’enrichir. »    

Education

L’AMIF lance une grande enquête sur la réforme de l’Ecole

Proposé en 2013 par le Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, le projet de loi relatif à la refondation de l’Ecole de la République a provoqué de nombreuses controverses. Mise en place depuis septembre 2014 dans les écoles publiques et dans 800 écoles privées, la réforme a pour objectif de réorganiser les rythmes scolaires du système éducatif français pour lutter contre la baisse du niveau scolaire des élèves. Cette seconde année de réforme des rythmes scolaires bouleverse le mode d’organisation des communes et accroît la prise en charge des enfants par les municipalités en particulier à travers les Nouvelles Activités Périscolaires (NAP), sachant que l’Education représentait déjà un quart du budget des communes et est un des premiers postes budgétaires des collectivités locales.

En janvier, dans le cadre de la Mission d'Information et d’Evaluation (MIE) consacrée aux activités périscolaires à Paris, l'AMIF a réalisé une enquête auprès de l’ensemble des Maires d’Ile-de-France. Elle a permis de mettre en lumière plusieurs difficultés : budgétaires, de formation des agents ou encore sur la pertinence d’une telle réforme pour les enfants en école maternelle. Pour la rentrée 2016, l’AMIF souhaite élargir le débat. Cette fois-ci, en plus de la question des rythmes scolaires, les Maires franciliens témoigneront sur le numérique, l’accessibilité ou encore le décrochage scolaire. Les résultats de cette grande enquête seront révélés lors du colloque « La réforme de l’Ecole en questions », qui aura lieu le 7 septembre prochain, au Ministère de l’Education nationale.

Pour partager cet article sur les réseaux sociaux :

Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn